découverte et histoire

"De l'agriculture au tourisme en passant par l'industrie"

Tel était le nom d’une expo présentée par l’association Orelle-Avenir en 1984... une prémonition dirons-nous !

En effet, le Tourisme à Orelle tel qu’on le connait aujourd’hui démarre vraiment en janvier 1996 avec l’ouverture de la télécabine « 3 Vallées Express » mais Orelle pense au Tourisme depuis bien plus longtemps !

L'agriculture et l'industrie

Autour de 1730,

Orelle, en plus du Chef-Lieu, compte 7 principaux hameaux habités à l’année : Bonvillard, Orellette, Le Noiray, La Fusine, Les Provencières, la Bronsonnière et Poucet.

Le Pra n’est à ce moment-là qu’un lieu-dit mais mérite d’être cité puisqu’il ne deviendra autre que Francoz. A cette époque, les céréales se cultivent sur le versant ensoleillé. Les terrasses que l’on aperçoit encore par endroit témoignent de la présence de ces cultures. Certains moulins sont également encore présents. La vigne d’Orelle est cultivée dans différents hameaux. Un journal indiquait même que le vin d’Orelle était le 1er vin de France... en venant d’Italie. A noter que certaines vignes d’Orelle sont encore cultivées aujourd’hui, produisant « La Demoiselle du Noiray ». L’élevage à échelle familiale est répandu à Orelle, comme dans beaucoup d’endroits à cette époque.

C’est en 1893

Entre 1931 et 1935,

Le déclin de l’usine, au début des années 70, engendre une rapide baisse démographique plongeant à son plus bas niveau historique en 1991, date à laquelle l’usine ferme définitivement ses portes, entrainant par la même occasion la fermeture des classes, des commerces... Ce n’est que 5 ans plus tard que la courbe va commencer à s’inverser de nouveau…c’est l’arrivée du tourisme...

Le tourisme à Orelle
Retour sur une histoire aussi visionnaire qu'unique.

1996, ouverture de la télécabine,

mais cela fait déjà 30 ans qu’Orelle pense au tourisme et qu’elle est tournée vers la vallée des Belleville puisque que la commune entre au capital de la société de développement touristique de la vallée des Belleville en 1965 puis dans celui de la SETAM (Val Thorens) en 1972.
Dès 1989, le ski est possible sur le versant d’Orelle, mais seulement pour les skieurs venant de Val-Thorens avec la création du télésiège de Rosaël.
Ce ne sera qu’à partir de janvier 1996 que l’accès depuis Francoz par la fabuleuse télécabine 3 Vallées Express pourra se faire en 15 minutes à peine ! Une prouesse d’évolution et de technologie à cette époque. Pas moins de 5km de long sur 1470m de dénivelé ! Incroyable et c’est Orelle qui l’a fait !

En 2001,

les télésièges du Peyron et Bouchet voient le jour et étendent le domaine skiable.

En 2007,

une résidence 3 étoiles, le Hameau des Eaux d’Orelle qui compte 1000 lits sort de terre, ouvrant l’opportunité aux clients non plus de venir à la journée mais aussi en séjour. Dans les mêmes années, de nombreuses rénovations d’appartements de particuliers dans les villages sont réalisées, offrant d’une part la possibilité aux vacanciers de loger dans ces magnifiques hameaux, mais aussi à la commune de voir ses bâtiments restaurés.

En 2008 et 2010,

l’Office de Tourisme et la centrale de réservation voient le jour pour promouvoir la destination. L’objectif, faire connaitre, venir et revenir les gens, offrir des services, et porter fièrement, haut et loin, les couleurs d’Orelle.

Révolution et prouesse

sont définitivement les maitres mots d’Orelle puisqu’en 2014, la Tyrolienne d’Orelle est créée. 1ère mondiale : jamais une tyrolienne aussi haute en altitude et aussi longue n’avait jamais été réalisée. Elle se situe à Orelle et a permis de remporter la même année, l’AWARD de la meilleure « innovation transport » dans la catégorie sports d’hiver.

Enfin,
le chapitre qui est en train de s’écrire confirme tous les superlatifs qui définissent Orelle !

A l’horizon décembre 2021,

une liaison impressionnante, inédite, véritable liaison trans-valléenne entre Orelle et Val Thorens verra le jour. La télécabine 3 Vallées Express, victime de son succès doit être remplacée pour offrir un débit plus important et plus de confort. La nouvelle télécabine aura ainsi un débit 2 fois supérieur (2000 personnes/heure). Une 2ème télécabine sera créée entre Plan Bouchet et la Cime Carron et deviendra, en plus du télésiège de Rosaël, un nouveau point de liaison entre Orelle et Val-Thorens. Les 2 appareils seront les plus rapides de France (7 mètres/seconde de vitesse, moins de 20 minutes de télécabine du village à la Cime Carron !)

Orelle, tellement jeune face à ses grandes soeurs-stations de 50 ans ou plus, n’a néanmoins rien à leur envier et est en train de devenir une destination unique et appréciée par de plus en plus de monde.

L’été aussi,

Orelle commence à tirer son épingle du jeu grâce à ses vastes espaces de randonnée entre villages, lacs et montagnes fleuries, ou encore à sa position stratégique au coeur de la Maurienne, plus grand domaine cyclable du monde, au pied des cols mythiques du Galibier, du Mont Cenis, des lacets de Montvernier, ou encore aux portes de l’Italie et du Parc de la Vanoise.

Un village à taille humaine et préservé

Malgré cette ascension fulgurante,

Orelle a su rester authentique et calme. Un village à taille humaine qui en fait tout son charme et ses atouts. Le village est constitué de 11 hameaux nichés dans leur coin de nature préservée et riche : Bonvillard, Chef-Lieu, Francoz, La Fusine, Le Noiray, Le Poucet, Le Teppey et Orellette (ainsi que les lotissements des Provencières et du Crêt du Vlé). A chaque virage, dans chaque recoin, on tombe sous le charme des ruelles ponctuées de maisons en pierre coiffées de toits en lauze. Les places de villages, les chapelles ou encore les espaces fleuris en été raviront le plus grand nombre. Orelle longtemps restée un secret bien gardé par ses habitants, devient de plus en plus une destination de premier choix pour une journée ou des vacances à la montagne.

Orelle en quelques mots….

Calme

Si vous aimez le calme et la simplicité, vous tomberez sous le charme d’Orelle. Ici les villages sont restés traditionnels. Votre séjour sera rythmé par la découverte des villages, une discussion avec un habitant ou encore le son du clocher.

Accessibilité

Orelle fait partie des stations les plus accessibles par tous les moyens de transports possibles (avion, train, voiture). Proches des aéroports, gares et sorties d’autoroute vous pourrez vous y rendre rapidement et sereinement en voiture puisque vous n’aurez que peu de route sinueuse de montagne pour accéder à votre logement.

Bon rapport qualité/prix

Orelle offre l’opportunité en hiver d’accéder à un domaine d’exception, tout en logeant dans une station offrant des tarifs très compétitifs. Ici, tous les parkings sont gratuits,votre fondue à emporter vous coûtera à peine 4.50€ et la quasi totalité des spectacles et animations proposés sur la place télécabine sont égalements gratuits.

Grands Espaces

Une commune qui compte 5 habitants au Km² et un domaine skiable de 600km de pistes, des chiffres indéniables : Orelle c’est le choix des grands espaces et de la nature.

Unique

Un village en bas de vallée, un domaine skiable d’altitude, une télécabine entre les 2. Pas de front de neige mais une place entourée de ses commerces qui vous permet, en un seul lieu, d’acheter vos forfaits, vos cours de ski, vos accessoires/souvenirs, de louer vos ski, boire un café ou encore assister aux animations.
Orelle ne ressemble à personne et c’est bien cela qui la rend unique